Blind spot L’insondable du suicide

<span>Blind spot</span> L’insondable du suicide

Un seul plan-séquence pour épouser, en temps réel, l’histoire de Théa, adolescente apparemment sans histoire qui, un soir, alors qu’elle revient d’un match de handball, se jette par la fenêtre du salon et se retrouve entre la vie et la mort aux urgences, provoquant une douleur incommensurable chez ses parents.

Etat de choc pour les personnages et pour les spectateurs. Car ce qui se vit sur l’écran est violent, radical, à vif, terrifiant, douloureux. Cette douleur indescriptible est incarnée avec une justesse intense, viscérale et poignante par Pia Tjelta dans le rôle de la mère. Cinématographiquement, c’est aussi magnifiquement traduit par une caméra qui n’anticipe rien, observe en continu, saisit la stupeur, l’incompréhension et la colère, rend compte de la souffrance sans interruption.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct