La crise du coronavirus impacte fortement 60% des avocats

Le 20 mars 2019, les avocats et juristes du barreau de Bruxelles cessaient le travail pour réclamer plus de moyens pour la justice. La crise du coronavirus a amplifié les difficultés.
Le 20 mars 2019, les avocats et juristes du barreau de Bruxelles cessaient le travail pour réclamer plus de moyens pour la justice. La crise du coronavirus a amplifié les difficultés. - MaxPPP.

Le sondage lancé par Avocats.be visait, d’une part, à « cerner les actions à entreprendre afin de les soutenir », ensuite à disposer de données utilisables « dans le cadre des actions de lobbying menées auprès des autorités politiques », était-il annoncé. Clôturé le 3 mai, il a attiré pas mal de répondants, puisqu’ils sont 2.676 – à peu près autant de femmes que d’hommes – à avoir complété le questionnaire. Rien que ce nombre est un premier indicatif : au sein de la profession, « beaucoup ressentent l’envie de s’exprimer à ce sujet », analyse Xavier Van Gils, président d’Avocats.be. Les répondants sont essentiellement actifs au sein de petits cabinets ou de cabinets unipersonnels, et ils exercent majoritairement en personne physique. Ce sont eux qui sont vraisemblablement les plus touchés.

Leurs réponses viennent d’être dépouillées et analysées. Elles livrent plusieurs enseignements.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct