Coronavirus – «La vie en pause», jour 49: le bruit

Tous les jours, le «
bam
» du garçon solitaire, résonnant sur l’asphalte.
Tous les jours, le « bam » du garçon solitaire, résonnant sur l’asphalte. - D.R.

Tous les jours, il se passe un truc incroyable.

Impossible de dire à quelle heure ça arrive, c’est toujours une surprise. On est devant l’ordinateur, face à la fenêtre, dans le petit bureau qui donne sur la rue et on l’entend avant de le voir. Un « bam » régulier qui résonne sur l’asphalte. Bam. Bam. Bam.

C’est le garçon au ballon de basket ; 16-17 ans, cheveux courts, sac à dos, tee-shirt, chaussettes blanches, il porte un long short avec un legging noir par-dessous. Même quand il fait beau, c’est bizarre. Et il dribble, tout seul, un œil sur son téléphone dans l’autre main, marchant lentement au milieu de la route.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct