L’emploi trinque partout en Europe

La liste des compagnies aériennes ayant décidé de couper dans leurs effectifs commence à s’allonger. Et ce n’est sans doute qu’un début. Il y a quelques jours, Ryanair annonçait la suppression de 3.000 emplois (15 % des effectifs), des réductions de salaire de 20 % et la fermeture d’un certain nombre de bases. Ce mardi, son patron Michaël O’Leary a confirmé que la Belgique (Charleroi et Zaventem) serait bien touchée par les licenciements sans préciser dans quelle mesure. La compagnie britannique Virgin Atlantic a, elle aussi, annoncé sa volonté de supprimer 3.000 emplois, soit un tiers de ses effectifs tandis que British Airways va faire une croix sur 12.000 emplois. Citons aussi au nord de l’Europe, les 5.000 suppressions d’emplois de SAS et les 2.000 d’Icelandair.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct