À Vettel d’échouer après Alonso: l’après-Schumi chez Ferrari n’est décidément pas une sinécure

Sebastian Vettel assure que les questions financières «
n’ont joué aucun rôle
» dans son départ.
Sebastian Vettel assure que les questions financières « n’ont joué aucun rôle » dans son départ. - Reuters.

À la fin de cette année – mais quelle année ! –, il aura enfin tué le père. Mais sauf (très) improbable chevauchée fantastique, il ne rentrera pas moins bredouille de cette impossible quête du Graal que des précédentes. À la fin de cette année, « Baby Schumi » pourra définitivement se départir de cet habit trop large qu’on lui avait imposé dès son plus jeune âge, celui avec lequel il avait débarqué en F1, à presque 20 ans. Empreint de cette insouciance et de cette bonhomie avec lesquelles il avait conquis paddock et public, avant de faire main basse sur les ors et les couronnes.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct