Georges Leekens: «Être dans mon jardin au soleil m’a donné envie d’arrêter»

Georges Leekens: «Être dans mon jardin au soleil m’a donné envie d’arrêter»
PhotoNews

Georges Leekens n’a jamais été le dernier à répondre aux appels. Ce mardi sur le coup de 21 heures, il a décroché dès la deuxième sonnerie, avec son traditionnel « Salut mon ami ». Pas question de tenter de fuir ses responsabilités ou de nourrir de quelconques regrets. Sa décision de ranger au placard son costume d’entraîneur, aussi soudaine soit-elle, il l’assume totalement. « Durant 35 ans, le plaisir a toujours été intense. Coacher était un hobby, pas un travail. J’ai toujours été très apprécié, en Flandre mais aussi en Wallonie, et cette chaleur m’a touché tout au long de mon parcours. Mais maintenant, je me dis que le moment est venu de passer à autre chose », nous confie Long Couteau, qui a décidé de franchir cette étape en quelques secondes, sur un coin de tableau, ou plutôt une parcelle de pelouse. « Pour la première fois depuis peut-être vingt ans, j’étais dans mon jardin, au soleil. On m’a appelé pour une interview et j’ai déclaré que le coaching, c’était terminé pour moi.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct