Un Conseil national de sécurité sans (bonne) surprise

Un Conseil national de sécurité sans (bonne) surprise
Eric Lalmand/EPA.

L’été ne sera pas synonyme d’un retour à la normale. » C’est sans doute l’une des phrases que les Belges auront retenues de la conférence de presse de Sophie Wilmès, à l’issue du Conseil national de sécurité. Un parfum de déception, alors qu’en réalité la Première ministre ne faisait que rappeler une évidence : le déconfinement sera (encore) long et (toujours) graduel.

En route, quand même, pour la phase 2, dès ce lundi 18 mai, avec la réouverture partielle des écoles, la reprise des entraînements sportifs extérieurs (sans condition d’âge), l’accès (conditionnel) aux musées, sites historiques, parcs animaliers et naturels ainsi que la relance des marchés (de maximum 50 échoppes)… Les métiers de contact (coiffure, esthétique…) ont également reçu le feu vert. Enfin, les mariages et funérailles pourront dorénavant être célébrés devant trente personnes, mais les réceptions sont toujours interdites.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct