Michel Wieviorka au «Soir»: «Le monde d’après devrait se préparer aujourd’hui»

«
Le traumatisme peut être un choc positif, si je puis dire
: pas uniquement résister à ce qui nous mine mais inventer autre chose, entrer dans un autre univers», affirme Michel Wieviorka.
« Le traumatisme peut être un choc positif, si je puis dire : pas uniquement résister à ce qui nous mine mais inventer autre chose, entrer dans un autre univers», affirme Michel Wieviorka. - sylvain piraux

Nous sortons progressivement d’une période de confinement tout à fait inédite, qui nous a obligés à modifier nos pratiques et notre mode de vie. Qui a également révélé un certain nombre de fragilités individuelles et collectives – avec la dose de stress que cette mise à nu a engendrée.

Une telle séquence est-elle de nature à changer une génération, voire une société ? Ou bien – « The show must go on » –, tout cela sera-t-il promptement oublié ? Nous avons interrogé le sociologue français Michel Wieviorka, auteur de Pour une démocratie de combat, sorti en mars chez Robert Laffont.

Y aura-t-il un « avant » et « après coronavirus » ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct