Crise sanitaire: «Nous sommes au bord d’une pandémie de la faim»

Distribution de nourriture dans un township près du Cap, en Afrique du Sud
: la crise sanitaire a aggravé l’insécurité alimentaire dans les quartiers pauvres.
Distribution de nourriture dans un township près du Cap, en Afrique du Sud : la crise sanitaire a aggravé l’insécurité alimentaire dans les quartiers pauvres. - Reuters.

Analyse

Dans les bidonvilles et les villages isolés des pays en développement, dans les camps de réfugiés ou les pays en conflit, le Covid-19 n’a pas débarqué seul : pour des millions de familles qui vivaient déjà dans la précarité, il a amené avec lui la misère et la faim. La vraie faim : celle qui freine le développement des enfants, celle qui tue.

De premières émeutes de la faim ont déjà eu lieu dans des banlieues pauvres au Kenya, en Afrique du Sud ou au Venezuela. « Alors que nous affrontons une pandémie de Covid-19, nous sommes également au bord d’une pandémie de faim », avait martelé, devant le Conseil de sécurité fin avril, David Beasley, directeur exécutif du PAM.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct