Le calendrier cycliste déjà remis en question

@News
@News

Cela valait bien la peine de coucher un calendrier WorldTour, certes toujours hypothétique en période de pandémie, pour qu’il soit remis en question par les Italiens dont les exigences, jusqu’ici, n’ont pas échappé au peloton, en particulier par rapport aux Espagnols, par exemple, privés des Tour de Catalogne, du Pays Basque et de la Clasica de Saint Sébastien.

Alors que les pays négocient, depuis l’annonce du WorldTour version 2, l’élaboration d’un agenda continental ultra compliqué, l’Italie veut remplacer Milan-Sanremo prévu le 8 août par le Tour de Lombardie et placer la Primavera le 22 août. Ce choix n’est pas innocent. Sanremo se trouve à 50 bornes de Nice d’où s’élancera le Tour de France, le 29. Les concurrents de la plus longue course du calendrier pourraient donc ensuite rester dans les Alpes-Maritimes, éventuellement même y disputer la nouvelle épreuve du Mercantour. De là à voir Froome, Bernal ou Pinot s’aligner au départ de Milan, il y a une marge…

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct