Une relance économique, avec ou sans conditions pour les entreprises?

Les compagnies aériennes et les constructeurs automobiles sont dans le collimateur. © AFP.
Les compagnies aériennes et les constructeurs automobiles sont dans le collimateur. © AFP.

Pour soutenir des entreprises et des indépendants, pour sauver des emplois menacés par la crise du coronavirus, les pouvoirs publics ont largement ouvert leur coffre-fort et déjà distribué des milliards d’aides financières. L’un est entré dans le capital d’une entreprise, l’autre accorde sa garantie pour des crédits bancaires, le troisième octroie des reports de cotisations ou de paiement d’impôts, ailleurs ce sont des prêts directs… On a travaillé dans l’urgence. Sourcilleuse gardienne de la concurrence et des aides d’Etat, la Commission européenne a autorisé les aides destinées à « remédier à une perturbation grave de l’économie ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct