Le football francophone ravi de la possibilité de s’entraîner: «On pourrait envisager une reprise de la compétition»

@News
@News

À la suite de la réunion mercredi du Conseil national de sécurité (CNS), le gouvernement a autorisé la reprise des entraînements sportifs en plein air pour des groupes limités à vingt personnes et sous la supervision d’un entraîneur. L’Association des clubs francophones de football (ACFF) s’est réjouie de cette mesure. David Delferière, son président, s’est dit « heureux de cette décision » qui « constitue un pas vers une évolution favorable de la situation ».

Dans la foulée, l’ACFF a publié sur son site internet les implications détaillées de ces décisions. D’autres précisions feront l’objet d’un envoi spécifique à tous les clubs par le système eKickOff.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct