L’économie de Las Vegas est totalement dévastée

L’économie de Las Vegas est totalement dévastée
Reuters

Dans la chapelle des mariages express Viva Las Vegas, il y aura toujours un Elvis. Mais des mariages y seront-ils à nouveau célébrés un jour ? Rien n’est moins sûr. Son propriétaire, Ron Decar, a vu les réservations disparaître du jour au lendemain. Pas seulement reculer, non, disparaître totalement. Au cours des deux derniers mois de fermeture pour cause de coronavirus, il aurait dû célébrer 600 mariages. Mercredi dernier, Ron Decar montrait les aménagements effectués dans cet établissement incontournable de Las Vegas. Il a l’intention de rouvrir ce vendredi 15 mai, dans le cadre du programme de déconfinement décidé dans l’Etat du Nevada. Il a collé des stickers sur le sol pour mesurer la distance entre les invités. Ceux-ci devront s’asseoir sur les bancs de la chapelle à deux mètres les uns des autres. Du gel hydroalcoolique sera mis à disposition. Ron Decar continuera de se déguiser en Elvis, mais avec un masque. « Notre but est d’unir les gens, pas de les séparer », déplore-t-il.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct