La pandémie et les mémoires de la guerre

La pandémie et les mémoires de la guerre

Une boîte en carton jaunie de la Croix rouge américaine, avec une étiquette fatiguée : « Lyovac. Plasma sanguin normal. Fabriqué à Philadelphie. Date d’expiration 18 mars 1948 ». Grâce au confinement propice aux rangements, elle est réapparue dans le grenier de mon frère. C’était dans cette boîte que ma mère rangeait ses crochets et ses pelotes de laine. Elle l’avait gardée en souvenir des soldats américains qui étaient passés par son village d’Oppagne (Durbuy) pendant la bataille des Ardennes. Lors des combats pour le contrôle de Marche-en-Famenne et Hotton, des artilleurs avaient installé leurs batteries à côté de la grande bâtisse familiale et celle-ci avait servi de first aid station pour héberger les blessés.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct