5G: les inquiétudes sont-elles fondées?

Le débat sur la 5G a viré à l’irrationnel avec le surgissement de la crise du coronavirus.
Le débat sur la 5G a viré à l’irrationnel avec le surgissement de la crise du coronavirus. - REUTERS.

La nouvelle génération de réseau mobile 5G est à nos portes. Le 1er avril dernier, Proximus a ouvert le bal. L’opérateur a lancé dans une trentaine de villes une version « light » en réutilisant les antennes existantes et en recyclant des fréquences de la bande 3G. Dans quelques semaines, le régulateur des télécoms, l’IBPT, devrait octroyer à cinq opérateurs des fréquences 5G sur une base provisoire en attendant qu’un accord politique puisse être trouvé entre le fédéral et les Communautés sur la répartition des recettes d’une future vente aux enchères des fréquences encore à organiser.

Si l’arrivée de cette technologie est fort attendue par le monde économique, elle suscite aussi une levée de boucliers de plus en plus manifeste de citoyens et d’associations, inquiets pour leur santé, l’environnement, leur mode de vie… Depuis plusieurs mois, les pétitions et les manifestations se multiplient, orchestrées par une coalition « stop5G ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct