Les syndicats de Brussels Airlines refusent de négocier sur des propositions «illégales»

Didier Lebbe de la CNE
Didier Lebbe de la CNE - Photo News

Les syndicats de Brussels Airlines refusent de négocier avec la direction de la compagnie sur le plan annoncé mardi, qui menace jusqu’à 1.000 emplois, tant qu’ils n’en savent pas plus sur l’avenir immédiat de l’entreprise, annoncent-ils jeudi en front commun. Selon eux, les propositions actuellement sur la table ne sont «ni sérieuses, ni réalistes, ni négociables et même illégales».

CNE/ACV Puls, CGSLB/ACLVB et Setca/BBTK se sont retrouvés jeudi pour examiner les propositions qui leur ont été soumises mardi. Selon leurs conclusions, «il n’est pas question, pour nous, de discuter des conditions de travail du personnel, tant que nous n’en savons pas plus concernant l’avenir immédiat de l’entreprise».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct