«L’idée est vraiment d’avoir un représentant unique par fédération, autour d’une réelle table ronde»

François Custers, de l’Atelier 210, est le porte-parole de la nouvelle instance.
François Custers, de l’Atelier 210, est le porte-parole de la nouvelle instance. - D.R.

A quoi va servir le Comité de concertation des métiers des musiques actuelles ? Face aux autorités compétentes, sa mission ne sera pas de réagir de manière immédiate à des éléments d’actualité. François Custers, le porte-parole de la nouvelle instance, insiste : « Nous sommes là pour faire un pas en arrière et mener un travail de fond sur des questions communes. On entend à chaque fois faire la distinction entre la place du CCMA et celle d’une fédération représentée au sein du CCMA. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct