Musique indé: et maintenant, qu’est-ce qu’on fait?

La devanture du KulturA, à Liège, en dit long sur la réalité vécue par tout un secteur. Qui fait tout pour se faire entendre.
La devanture du KulturA, à Liège, en dit long sur la réalité vécue par tout un secteur. Qui fait tout pour se faire entendre. - D.R.

Il n’y a aucun doute là-dessus : une structure représentant l’ensemble des métiers de la musique (des musiques actuelles, s’entend) présente un intérêt majeur, surtout dans le contexte de crise sanitaire que nous connaissons. Une crise qui a notamment amené l’interdiction des festivals et des concerts, lesquels reprendront peut-être, un jour, à une date indéterminée… Né officiellement cette semaine, le CCMA, pour Comité de concertation des métiers des musiques actuelles, rassemble des représentants d’organisateurs de concerts, d’artistes, de labels indépendants, de bookeurs et manageurs, de professionnels de la communication et de techniciens.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct