L’art de sortir un disque à l’heure du buzz tout puissant

Kendrick Lamar a sorti son nouvel album par surprise la semaine dernière. Une stratégie gagnante.
Kendrick Lamar a sorti son nouvel album par surprise la semaine dernière. Une stratégie gagnante. - MATHIEU GOLINVAUX

Comment faisait-on avant ? Avant le big bang internet qui a redessiné la carte de l’industrie musicale ?

Avant, les choses étaient plus simples : le label prenait tout en charge, de l’enregistrement à la promotion. C’était lui, le chef. Choix de la date de sortie, du single envoyé aux radios, pochette et plan marketing, distribution du disque selon un timing très précis et l’assurance de la visibilité de l’artiste dans tous les médias le jour de la sortie.

Aujourd’hui, c’est différent. Du moins pour certains élus. Depuis Radiohead en 2007 jusqu’à Kendrick Lamar il y a une semaine en passant par U2, Bowie, Beyoncé, tous les grands noms, en fait, la mode est à la « sortie surprise » dans le monde virtuel, sans annonce préalable et en laissant s’enflammer la Toile…

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Culture