Coronavirus - Les exportations wallonnes souffrent, mais quelques signes positifs apparaissent (UWE)

Les exportateurs wallons se montrent assez pessimistes: ils sont peu nombreux à s'attendre à un retour rapide à la normale. Plus d'un quart (26,5%) d'entre eux estiment même qu'il faudra plus d'un an pour retrouver leur niveau d'avant crise.

La pandémie du coronavirus a en outre fortement augmenté le risque de faillite, surtout parmi les plus petites entreprises wallonnes.

"Si on y ajoute que malgré le passage en phase 1B (ouverture des commerces) la reprise reste molle en raison d'une demande qui tarde à s'affirmer, les entrepreneurs restent majoritairement pessimistes et pensent que le point le plus bas de la crise n'a pas encore été atteint", constate l'Union wallonne des entreprises. Les entrepreneurs wallons craignent aussi de ne pas se relever en cas de deuxième lockdown.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct