Surmortalité: le mode de calcul belge pris en exemple (infographie)

Surmortalité: le mode de calcul belge pris en exemple (infographie)

Pointée du doigt au début de la pandémie pour sa mortalité particulièrement élevée liée à l’épidémie, la Belgique est aujourd’hui montrée en exemple pour ses statistiques sur la mortalité, qui englobent les décès survenus à l’hôpital et en maisons de repos, et englobent aussi les décès non confirmés par un test. Ce mode de calcul a valu au pays d’être montré en exemple par l’OMS, a fait valoir le virologue Yves Van Laethem au cours du point presse épidémiologique du jour.

Comme il l’a montré, ce qui fait de la Belgique un bon élève à ce niveau est l’écart très étroit entre le nombre de décès liés au coronavirus et la surmortalité : dans certains pays, comme l’Italie, le nombre de morts supplémentaires pendant la période épidémique est ainsi deux fois supérieur au nombre de décès officiels « Covid-19 ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct