Brussels Airlines: «Début de rapprochement» entre la Belgique et Lufthansa

Les représentants de la Lufthansa quittent le cabinet de la Première ministre vendredi après midi. © Belga.
Les représentants de la Lufthansa quittent le cabinet de la Première ministre vendredi après midi. © Belga.

On est parti d’une situation à deux adversaires pour arriver à une situation où deux parties qui croient en l’avenir de Brussels Airlines se disent prêtes à y travailler ». C’est le résumé optimiste d’Étienne Davignon, administrateur de la compagnie aérienne sur la réunion, vendredi, des représentants du gouvernement fédéral (Sophie Wilmès, Alexander De Croo, Nathalie Muylle) et du Groupe Lufthansa emmenés par le CEO Carsten Spohr et Dieter Vranckx, le patron de la compagnie belge. « On n’est plus dans le vague, on parle d’un plan d’affaire qui s’étale sur six ans » poursuit l‘ex-président de la compagnie. Pour rappel, Lufthansa, l’actionnaire à 100 % de Brussels Airlines, réclame une aide de plus de 300 millions au gouvernement belge pour assurer sa survie face à la crise économique mais refuse, jusqu’ici, la moindre contre partie.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct