Vincent Kompany: mouiller le maillot ne suffit pas pour gagner

photo news
photo news

Le retour de Kompany fut un coup de maître. Une action commando montée avec une minutie presque militaire, doublée – cherry on the cake, dirait-on à Manchester City – d’un effet de surprise total, ménagé jusqu’à l’ultime nanoseconde de l’heureux dénouement. Rien n’avait transpiré au niveau du club comme dans la presse, et l’exfiltration depuis l’Angleterre de l’un des plus beaux joyaux de la couronne pouvait dès lors être considérée comme le transfert le plus magistral de ce siècle pour un club belge. Dans le sens des entrées, s’entend.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct