Pour Joachim Coens, président du CD&V: «L’État ne doit pas rentrer dans le capital de Brussels Airlines»

Pour Joachim Coens, président du CD&V: «L’État ne doit pas rentrer dans le capital de Brussels Airlines»

Joachim Coens, président du CD&V estime que l’Etat ne doit pas rentrer dans le capital de la compagnie aérienne Brussels Airlines, indique-t-il samedi dans une interview donnée à l’Echo. Le président du cdH, Maxime Prévot, considère pour sa part que « remettre des centaines de millions dans Brussels Airlines juste pour agir comme Baxter n’a pas beaucoup de sens », peut-on lire dans L’Avenir.

« Ce n’est pas Lufthansa, Alitalia ou KLM qu’on doit sauver mais la connectivité de Zaventem-Bruxelles. Elle doit être durable, du point de vue écologique et économique. Si pour cela on doit mettre de l’argent, d’accord, mais on doit être sûr qu’à long terme, telle et telle destination seront desservies, que Lufthansa et Star Alliance nous aident pour les long-courriers… », déclare-t-il.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct