La dure lutte des «robots» contre le Covid-19

Le gouverneur de New York Andrew Cuomo (à gauche) lors d’une présentation au North Shore University Hospital, avec le CEO de Google Eric Schmidt en visioconférence.
Le gouverneur de New York Andrew Cuomo (à gauche) lors d’une présentation au North Shore University Hospital, avec le CEO de Google Eric Schmidt en visioconférence. - Reuters.

Les premiers cas de Covid-19 ont été détectés à Wuhan, en Chine, le 1er décembre 2019. L’OMS n’a décrété l’état d’urgence planétaire que le 30 janvier. A ce jour, plus de 4 millions de personnes dans le monde ont été contaminées. Plus de 300.000 en sont décédées. Et plus de la moitié de l’humanité est confinée. A l’heure du « Big data », la désillusion est cinglante. On croyait les algorithmes capables de tout : prévoir les catastrophes naturelles, permettre à un tétraplégique d’articuler un bras robotisé par la pensée, un chirurgien d’opérer un cœur en réalité augmentée ou un drone de tracer les individus contaminés. Tout, sauf, visiblement, empêcher cette pandémie.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct