Le foot a repris ses droits en Allemagne, entre prudence, silence et mauvais réflexes

Hoffenheim - Hertha Berlin
Hoffenheim - Hertha Berlin - Photo News

Le son strident d’un coup de sifflet au coup d’envoi, le premier but signé par la jeune star norvégienne Erling Haaland, la large victoire du Borussia Dortmund dans le «derby de la Ruhr» contre Schalke (4-0)... La chair de poule est brusquement revenue sur les bras des amoureux du «Fussball», privés de leur passion depuis précisément 63 jours à cause de la pandémie.

Il y a eu les ingrédients habituels, des buts, des vainqueurs, des vaincus. Mais à y regarder de plus près, impossible de s’enthousiasmer complètement ni d’échapper à des détails anormaux en Bundesliga.

Sur les bancs des remplaçants, seul un siège sur deux est occupé par des joueurs masqués jusqu’aux oreilles. Et l’ombre de la pandémie plane sur les terrains, comme sur les tribunes complètement vides du Signal Iduna Park de Dortmund, antre normalement reconnue pour son bouillant «Mur jaune» de fans.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct