Les infos dispensables (ou pas) sur le coronavirus: à propos de la bière et de Mary Poppins

Mais il semblerait que le message des autorités soit passé : il n’y a pas eu de ruée dans les magasins, ce samedi. Dans la Rue Neuve, certaines enseignes ont tout de même fermé leurs cabines d’essayage : il y avait trop de monde dans le magasin.
Mais il semblerait que le message des autorités soit passé : il n’y a pas eu de ruée dans les magasins, ce samedi. Dans la Rue Neuve, certaines enseignes ont tout de même fermé leurs cabines d’essayage : il y avait trop de monde dans le magasin. - Photo Belga

1. Le chiffre du jour : 400 millions

C’est le nombre de bières non bues depuis le début de déconfinement. Et c’est le secteur brassicole qui est tout déconfit. La bière belge, inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, trinque comme jamais en raison du corona : les exportations sont ralenties, l’horeca au point mort. Mais les brasseurs ne perdent pas tout optimisme. « La Fédération des Brasseurs existe depuis le 13e siècle et nos brasseurs ont passé bien d’autres épidémies et guerres. On va se relever, ce ne sera pas facile, mais nous n’avons pas le choix. Il faut être innovants, débrouillards et proactifs », rapporte son président.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct