«Le vent se lève», la vérité sur le passé, la vérité sur le présent

«Le vent se lève», la vérité sur le passé, la vérité sur le présent

« Si on raconte la vérité sur le passé, on raconte peut-être aussi la vérité sur le présent. » Ces mots prononcés par Ken Loach lorsqu'il reçut la Palme d'or en 2006, résument parfaitement sa démarche à revenir aux sources de l'indépendance de l'Irlande, en 1920, et aux motivations de la guerre civile qui divisa les familles et déchira le pays de l'intérieur. C'est d'ailleurs de l'intérieur que Ken Loach nous fait vivre les événements, suivant une poignée de jeunes paysans ralliant les insurgés le jour où l'un de leurs amis se fait tuer car il refuse de dire son nom en anglais. Le film décrit plus spécifiquement la relation de deux frères que la guerre va séparer. A l’époque, Le vent se lève (The Wind That Shakes the Barley, littéralement « le vent qui agite l'orge ») renvoie directement à l'actualité, et notamment à l'attitude britannique en Irak.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct