La colère froide des soignants dos à Sophie Wilmès

La colère froide des soignants dos à Sophie Wilmès
D.R.

C’est l’image du week-end et peut-être déjà l’une des plus marquantes de la crise sanitaire en Belgique. Samedi après-midi, une centaine d’infirmiers, médecins, aides logistiques, personnel de nettoyage, administratifs et pompiers de l’hôpital Saint-Pierre à Bruxelles ont décidé de tourner le dos à la Première ministre. Une haie de déshonneur pour marquer une colère que les applaudissements quotidiens ne suffisent plus à apaiser. « J’étais un peu gêné car je sentais que ce geste était lourd de sens », raconte Louis, infirmier aux soins intensifs. « Le silence m’a permis de repenser à ces dernières semaines tellement intenses. On voulait juste lui faire ressentir le malaise qui persiste dans les soins de santé. Je n’aurais pas pu accueillir quelqu’un qui a participé aux coupes budgétaires avec un sourire hypocrite. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct