En Flandre: une angoisse vite passée, les cahiers déjà retrouvés

En Flandre: une angoisse vite passée, les cahiers déjà retrouvés
Dominique Duchesnes.

Reportage

Les regards étaient plutôt inquiets ce matin, sous le préau de l’entrée. Les élèves de première primaire ont découvert leurs institutrices et directeur masqués. Le sol balafré de ruban adhésif. La cour de récré scindée par des barrières.

« C’est clairement plus difficile aujourd’hui, avec les petits, que vendredi avec les 6e primaire. Certains enfants n’ont pas osé me dire bonjour à cause du masque. Ils étaient assez nerveux de devoir se distancier les uns des autres. On voyait l’interrogation dans leurs yeux », témoigne Nico Guns, directeur de l’école fondamentale Sint-Clemens.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct