Coronavirus – «La vie en pause», jour 55: le virus

En matière de maladie honteuse, il y a l’addiction à «
Mariés au premier regard
».
En matière de maladie honteuse, il y a l’addiction à « Mariés au premier regard ». - RTL-TVI

Samedi, il s’est passé un truc incroyable.

Une question soulevée par une amie kiné dans l’unité Covid d’un petit hôpital du Hainaut. Ça va, elle gère, d’autant que, dit-elle, « depuis le début de la crise, on n’a eu que deux décès. Je travaille dix heures par jour, comme indépendante donc d’office, trois sur ces dix sont du bénévolat. Mais je m’en fous, je sais pourquoi je fais ce métier, sauver des gens, et ce petit chiffre fait vraiment du bien. »

Là, elle est au soleil, dans son jardin, elle tond la pelouse, avec sa petite fille mignonne qui fête ses cinq ans aujourd’hui et qui joue dans sa maison en plastique. Chacune d’un côté de la barrière, on papote un moment. Loin, comme il faut.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct