Prix de l’électricité: le renouvelable a bousculé le fonctionnement du marché

Du côté du renouvelable, l’éolien peut par contre être facilement mis à l’arrêt. Mais ce n’est pas pour autant que les exploitants s’y plient avec plaisir.
Du côté du renouvelable, l’éolien peut par contre être facilement mis à l’arrêt. Mais ce n’est pas pour autant que les exploitants s’y plient avec plaisir. - Belga.

A la fin du mois d’avril, Elia, le gestionnaire du réseau de transport haute tension, avait comptabilisé 57 heures de prix négatifs pour l’électricité sur le marché à court terme (« day-ahead ») depuis le début du mois de mars. Avec un « pic » à – 115,31 euros/MWh, contre un prix moyen de 18,89 euros/MWh sur période. « L’émergence de ces prix négatifs traduit des situations où le volume d’électricité nécessaire pour couvrir la demande croise les offres des producteurs ayant pris en compte des situations d’incompressibilité technique de leur parc, des coûts de Stop/Start de leurs unités, les subsides qu’ils perçoivent à la production, etc. », explique-t-on chez Elia.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct