Richard Gowan: «Ni la Chine, ni les États-Unis ne voient l’ONU comme un espace approprié pour une diplomatie sérieuse»

ENTRETIEN

Richard Gowan est directeur de l’ONU pour l’International Crisis Group à New York.

Le Conseil de sécurité avait l’opportunité d’appuyer inconditionnellement l’appel à un « cessez-le-feu mondial immédiat dans tous les coins du monde » lancé par le secrétaire-général Antonio Guterres le 23 mars dernier. Rien ne s’est produit. L’ONU est-elle discréditée ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct