Un biométhane plus difficile à digérer qu’une frite surgelée

Selon Belgapom, 750.000
tonnes de pommes de terre destinées à l’industrie ne seront pas utilisées.
Selon Belgapom, 750.000 tonnes de pommes de terre destinées à l’industrie ne seront pas utilisées. - Roger Milutin.

Au rang des secteurs où la crise du Covid-19 a bousculé l’équilibre entre offre et demande, on compte celui de… la frite surgelée. Un domaine dans lequel notre pays est le leader mondial, avec plus de 2,3 millions de tonnes de produits surgelés à base de pommes de terre exportées l’an dernier. « Mais 60 % de ces marchandises sont destinées à la consommation en dehors du domicile, restaurants, snacks, fast-foods, friteries, etc. », explique Romain Cools, secrétaire général de Belgapom, la fédération belge de l’industrie de la pomme de terre. Soit des établissements qui sont non seulement fermés en Belgique, mais aussi dans la majeure partie des pays vers lesquels des usines belges exportent leur production.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct