Pétrole, électricité, pommes de terre: certains prix ont basculé sous zéro avec la crise sanitaire

Fermeture des restaurants et snacks, fermeture des frontières
: la patate belge n’a plus nulle part où atterrir. Avec des répercussions sur les prix.
Fermeture des restaurants et snacks, fermeture des frontières : la patate belge n’a plus nulle part où atterrir. Avec des répercussions sur les prix. - BelgaImage.

C’est sans doute le rêve de nombreux consommateurs : des étiquettes avec un signe « moins » devant le prix. En d’autres termes : que ce soit le vendeur qui vous paie pour que vous lui achetiez son produit. Si on n’en est pas encore là pour le commun des mortels, plusieurs secteurs ont connu, avec le développement de la pandémie, des épisodes plus ou moins nombreux de prix négatifs. La raison principale : une baisse brutale de la demande qui a eu raison du « bon sens » économique.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct