Chris Froome à la croisée des chemins

@News
@News

L’histoire du cyclisme regorge des passations de pouvoir, qui se firent parfois dans la douleur pour le plus âgé, qui se firent dans des mariages forcés, comme celui de Bernard Hinault et de Greg LeMond. Qui se firent à la pédale, mais dans un environnement à l’hématocrite exagérément élevé à l’époque de la grande Telekom, Jan Ullrich succédant en 1997 au Danois Bjarne Riis.

Entre Indurain et Delgado, le distrait du prologue de Luxembourg en 1989, cette succession s’opéra également en souplesse, comme le coup de pédales du Navarrais. Le futur quintuple vainqueur du Tour avait tout de même patienté jusqu’à ses 27 ans (1991) pour apprendre dans la roue de « Perico » sous les yeux d’un formateur de grand talent, Jose-Miguel Echavarri.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct