France: à l’Assemblée, la République en marche s’effrite

Le parti présidentiel a perdu sa majorité absolue à l’Assemblée nationale.
Le parti présidentiel a perdu sa majorité absolue à l’Assemblée nationale. - Photo News

Fini de tanguer : les jours de la majorité absolue pour La République en marche à l’Assemblée sont officiellement révolus. C’est le député de l’Essonne Cédric Villani qui a donné le coup de grâce ce mardi matin au micro de France inter : « Il y aura un neuvième groupe politique à l’Assemblée nationale et j’en ferai partie ». Déjà candidat dissident LREM à la mairie de Paris, il poursuit donc sa fronde aux côtés de Matthieu Orphelin, proche de Nicolas Hulot et Paula Forteza. Les deux députés, qui ont claqué la porte du parti présidentiel, deviennent coprésidents.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct