«Jules Verne était animé d’une bonne schizophrénie»

« Jules Verne n’a pas imaginé une épidémie qui aurait pu dérégler le monde à ce point-là. »
« Jules Verne n’a pas imaginé une épidémie qui aurait pu dérégler le monde à ce point-là. » - D.R.

Entretien

Qui n’a pas croisé Jules Verne ? Plus d’un siècle après sa mort, l’écrivain français (1828-1905) inspire toujours les arts. Bien avant l’heure, il a surtout compris que notre civilisation pouvait être mortelle. Cette capacité à saisir le monde dans sa globalité et sa fragilité dépasse peut-être ces « anticipations rétrospectives » qui lui firent envoyer des hommes dans l’espace, au cœur de la terre ou au fond des océans. Jules Verne fut un aventurier par l’esprit, mais rarement dans sa propre existence. C’est le portrait de ce bourgeois d’Amiens, génial, mais conservateur et tranquille, que dresse son arrière-petit-fils Jean Verne.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct