Sophie Wilmès sur le manque de moyens des soignants: «Quelque chose qu’on ne peut pas accepter»

Sophie Wilmès sur le manque de moyens des soignants: «Quelque chose qu’on ne peut pas accepter»
Belga

La Première ministre, Sophie Wilmès, a dit mardi son souhait qu’une concertation s’engage rapidement avec le personnel soignant. Selon elle, il faudra parler d’une revalorisation salariale et d’une amélioration des conditions de travail.

Un comité ministériel restreint a évoqué mardi la situation du personnel soignant, en première ligne de la pandémie depuis la mi-mars. Samedi, alors qu’elle rendait visite à l’Hôpital Saint-Pierre à Bruxelles, des soignants ont tourné le dos à la Première ministre pour exprimer leur colère. L’action a suscité un large intérêt médiatique, au-delà des frontière du royaume. Et lundi, des préavis de grève ont été déposés pour couvrir des actions qui auraient lieu dès le 1er juin.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct