Examens à distance: les couacs se multiplient et le stress grandit

A l’UCLouvain, peu d’étudiants de psychologie ont réussi à se connecter au fameux logiciel TestWe.
A l’UCLouvain, peu d’étudiants de psychologie ont réussi à se connecter au fameux logiciel TestWe. - AFP.

Erreur dans la connexion au serveur, impossibilité d’enregistrer sa carte d’identité… Yassine, lui, n’a pas réussi à envoyer la photo de son visage prise avec sa webcam. « J’ai finalement accédé à la feuille d’examen vingt minutes après le début. Puis, au moment de renvoyer ma copie, j’ai de nouveau reçu un message indiquant “erreur de connexion”  », déplore l’étudiant en sciences politiques. Heureusement pour lui, et pour les 3.000 étudiants qui participaient à l’épreuve ce mardi matin, celle-ci n’était qu’un test, un examen blanc censé rassurer les étudiants et leur permettre d’apprivoiser le système qu’ils devront utiliser le jour J.

Bilan : la moitié des participants ont rencontré des problèmes. « Au final, je suis beaucoup plus stressé. C’était censé nous rassurer, on vient de nous mettre un coup de massue. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct