Les Flamands peu séduits par leurs politiques durant cette crise

Les Flamands peu séduits par leurs politiques durant cette crise

Les partis flamands au pouvoir n’ont pas réussi jusqu’ici à profiter de la crise du coronavirus pour s’attirer davantage d’opinion favorable de la part des électeurs, selon un sondage réalisé par l’université d’Anvers pour la VRT et le Standaard. Le journal flamand en détaille plusieurs éléments mercredi.

Une minorité seulement est séduite

Open Vld, CD&V et N-VA, les trois partis du gouvernement flamand (et du gouvernement fédéral pour CD&V et Open Vld) ont été les plus « en vue » auprès des sondés lors de cette crise. Mais moins de la moitié des sondés estiment qu’ils ont donné une impression positive : 43 % pour le CD&V, 33 % pour l’Open Vld et seulement 30 % pour la N-VA. Le reste est divisé entre « impression neutre » (de 31 à 41 %) et « mauvaise impression » (26 % pour CD&V et Open Vld), 33 % pour N-VA).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct