Jean-Claude Dunyach: «Se résigner à grandir»

Jean-Claude Dunyach est plutôt drôle dans la vie. Son texte, lui, est du genre déprimé.
Jean-Claude Dunyach est plutôt drôle dans la vie. Son texte, lui, est du genre déprimé. - JP Dunyach.

La pandémie est loin d’être finie, mais, dans nos têtes, se dessine déjà un après-Covid. Nous avons tous commencé à refaire le monde dans notre salon. Nous avons échangé avec notre entourage sur les réseaux sociaux, nous avons lu énormément d’articles ou de posts jusqu’à nous sentir experts sur de nombreux sujets d’actualité. Nous sommes donc prêts pour l’épisode d’après. Le problème, c’est que nous n’avons aucune certitude. Oh, nous ne manquons pas de gourous prêts à nous expliquer que les événements récents leur donnent raison, mais au fond, que savons-nous ? Le monde a ralenti, des dizaines de milliers de personnes sont mortes, une partie de l’humanité a constaté qu’on pouvait se passer de soutien-gorge ou de cravate. Une autre regrette les soirées arrosées entre amis ou les matchs de foot. Mais cette crise n’a duré que quelques semaines, bien assez pour paraître interminable et pour expédier les indices boursiers dans les profondeurs, mais pas assez pour que de nouveaux comportements s’installent durablement.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct