Génocide au Rwanda: Félicien Kabuga «veut être jugé en France», le procureur désire qu’il le soit en Tanzanie

Génocide au Rwanda: Félicien Kabuga «veut être jugé en France», le procureur désire qu’il le soit en Tanzanie

Le financier présumé du génocide rwandais Félicien Kabuga a comparu mercredi pour la première fois publiquement devant la justice depuis son arrestation samedi après 25 ans de cavale, faisant savoir par la voix d’un de ses avocats qu’il voulait « être jugé en France ».

Quatre jours après son arrestation en banlieue parisienne, M. Kabuga, détenu à la prison de la Santé, a été amené en chaise roulante à la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Paris.

Celle-ci doit examiner la validité du mandat d’arrêt émis par le Mécanisme des tribunaux pénaux internationaux (MTPI) – la structure chargée d’achever les travaux de l’ex-Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) siégeant à Arusha, dans le nord de la Tanzanie – puis émettre un avis, favorable ou non, sur sa remise.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct