Trump prône la «normalisation» alors que l’épidémie continue de progresser

Trump prône la «normalisation» alors que l’épidémie continue de progresser
Reuters

Le président des Etats-Unis Donald Trump, très critiqué pour sa gestion de la crise sanitaire aux Etats-Unis et qui veut coûte que coûte redémarrer l’économie de son pays à quelques mois de l’élection présidentielle, a suggéré mercredi la tenue en juin d’un sommet du G7 à Camp David, au nord de Washington, au lieu de la réunion en visioconférence prévue. Ce serait, a-t-il tweeté, «un symbole formidable pour tout le monde. Normalisation!». Ce qui a suscité à ce stade des réactions prudentes de plusieurs dirigeants du G7, suspendant leurs futures positions notamment aux conditions sanitaires et aux recommandations des experts.

L’optimisme de l’Américain contraste avec la situation dans son pays, le plus touché au monde en nombre de contaminations (1,55 million de cas) et de décès. L’université Johns Hopkins a annoncé mercredi soir plus de 1.500 morts supplémentaires en 24 heures, ce qui porte le total à plus de 93.400, dont presque un tiers dans le seul Etat de New York.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct