«Le vernis de civilisation s’écaille très vite»

Patrick McGuinness à Venise.
Patrick McGuinness à Venise. - Gilles Ortlieb.

Entretien

Une jeune femme est morte. On a retrouvé son corps dans des fourrés qui servent de poubelle. Immédiatement, la police soupçonne le Pr Wolphram. C’est qu’on a retrouvé son ADN chez elle et son ADN à elle dans sa voiture à lui. Normal, répond le professeur, qui nie : c’est ma voisine, je l’ai déjà conduite en ville et été chez elle. Mais Wolphram est un vieux monsieur à part. Il vit seul, il est digne, peu loquace, il aime la culture, il écoute du classique. Il est différent. Alors, la presse locale se déchaîne. Retrouve l’institut où il a été prof, et des élèves. Et l’on épingle toujours l’un ou l’autre pour dire du mal. Et les réseaux sociaux le lynchent.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct