Le marché publicitaire retrouve une ébauche de sourire

Depuis le début du confinement, le secteur de la publicité souffre. Seules annonces diffusées, celle de santé publique.
Depuis le début du confinement, le secteur de la publicité souffre. Seules annonces diffusées, celle de santé publique. - BELGA.

Ce n’est pas vraiment encore un sourire. Juste une ébauche… Le monde des médias et de la publicité se remet à positiver après une deuxième partie de mars et un mois d’avril « catastrophiques ». Les marques commencent timidement à communiquer maintenant que les Belges peuvent à nouveau retourner dans les magasins et au boulot (en partie) et que le climat est moins pesant. « Les taux d’occupation de nos écrans sont toujours bien inférieurs à ce qu’ils étaient il y a un an, que ce soit en télé ou en radio, mais depuis le 6 mai, on voit que ceux-ci se remplissent progressivement, explique Massimo Papa, directeur général adjoint de RMB, la régie de la RTBF. C’est le cas aussi pour juin. La reprise est essentiellement tirée par la grande distribution (alimentaire et non alimentaire) mais on voit les opérateurs télécoms commencer à bouger ainsi que les banques, un peu la santé et le secteur automobile ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct