Charleroi n’attend pas l’Europe pour avancer

@News
@News

Il y a bientôt un an jour pour jour, Felice Mazzù quittait le Sporting de Charleroi pour lier son destin à celui de Genk. Tout fraîchement champion de Belgique, le Racing donnait un nouvel élan à la carrière du technicien sambrien après six saisons passées sur le banc carolo. Au Mambourg, il fallait donc trouver un successeur ayant les épaules assez larges pour passer après celui qui avait permis aux Zèbres de briller durant plusieurs saisons. Bien qu’il ne fût pas la première idée des dirigeants zébrés, Karim Belhocine a séduit Mehdi Bayat dès les premières discussions entre les deux hommes. Et alors que la reprise des entraînements pointait le bout de son nez, le Franco-Algérien, accompagné de Frank Defays, a pris les rênes de la formation carolo, privilégiant la lumière du costume de T1 au relatif anonymat d’un poste d’adjoint dans le projet Kompany anderlechtois.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct