A Pékin, un grand show pour affirmer la victoire, pourtant fragile, du parti communiste

Masqués mais présents. Les délégués de la Conférence politique consultative populaire chinoise ont, en avant goût, été salués par Xi Jinping.
Masqués mais présents. Les délégués de la Conférence politique consultative populaire chinoise ont, en avant goût, été salués par Xi Jinping. - Reuters

Décodage

Cette année plus que jamais, la session de l’Assemblée nationale populaire chinoise, qui s’ouvre ce vendredi à Pékin, a pour objectif de dégager une image de grandeur et de force. En février, alors que le Covid-19 faisait rage, Xi Jinping avait dû se résoudre à postposer cette grand-messe annuelle. Les commentateurs du monde entier y avaient alors détecté un indice d’une nouvelle faiblesse chinoise. Depuis, la plupart des grandes nations occidentales, mal préparées, ont dangereusement vacillé sous les coups du coronavirus.

Pour le pouvoir chinois, il s’agit donc de montrer aux citoyens chinois et au reste du monde que la Chine, elle, a vaincu le Covid-19, et que la situation est revenue à la normale. Ou presque.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct