Le home de demain sera plus humain

Le home de demain sera plus humain
Pierre-Yves Thienpont

A l’heure où le pays se déconfine progressivement, où l’on reprend petit à petit ses marques, où l’on se retrouve, en famille, entre amis, le personnel et les résidents de maisons de repos sont encore sur le qui-vive.

Comment rouvrir – sans crainte – les portes de ces établissements qui accueillent les plus fragiles d’entre nous ? Comment se relever après avoir été si sévèrement touchés par la crise sanitaire ? A l’heure d’écrire ces lignes, 9.212 personnes sont décédées des suites du Covid en Belgique, selon le dernier bilan des autorités sanitaires. Parmi elles, 4.695 se sont éteintes en maison de repos. Les images de résidents abattus, qu’ils soient Belges, Français, Italiens, forcés à l’isolement dans leur chambre, coupés de leurs proches, ont défilé sur nos écrans, se sont immiscées dans nos salons. Nous exhortant à nous interroger : quelle maison de repos voulons-nous demain pour nos aînés ? Pour nous-mêmes ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct