Mory Kanté, le griot électrique

Mory Kanté, le griot électrique
ROGER MILUTIN

C’est en 1988, avec son titre réarrangé pour les oreilles occidentales Yéké Yéké , que le chanteur et joueur de kora Mory Kanté a connu la gloire. Il ne cessera ensuite de se produire dans le monde mais sans plus bénéficier de la mode pour la world music ni publier des disques aussi passionnants que son grand rival malien Salif Keita.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct